Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

N1M Présentation de la 20e journée par Davy Bodiguel
N1M : le Stade Valeriquais cultive l'esprit de famille
29 Avril 2016 | National > Nationale 1M

Présentation de la 20° Journée de Nationale 1 Masculine.
Encore 180 minutes à jouer pour les acteurs de N1M : Nice n'a besoin que d'un point pour assurer la première place, un voyage compliqué l'attend à Pau-Nousty. En poule 2, le leader Caen pourrait gagner le championnat si son dauphin Rouennais venait à chuter contre Vernon. Le duel à distance St-Gratien - Strasbourg continue plus que jamais en poule 3. Cette semaine, Handzone s'intéresse au Stade Valeriquais, un club Normand aux moyens modestes mais qui réussit depuis deux saisons de fort belle manière à ce niveau.

S’il y avait du pétrole à St-Valéry en Caux, ça se saurait ! Non, on ne trouvera définitivement jamais d’or noir en pays Cauchois… mais il n’en reste pas moins des idées fortement ancrées et un savoir-faire sur la gestion humaine d’un groupe de handballeurs. L’élite amateur a certes progressé depuis une dizaine d'années mais le Stade Valeriquais a su trouver sa place en N1M après avoir longtemps et patiemment fait ses gammes à l’échelon inférieur : la preuve avec un deuxième maintien consécutif acquis de haute lutte ces dernières semaines. A l’origine du succès, Catherine Bazin, la dame emblématique du club, a insufflé l’esprit si caractéristique du Stade Valeriquais : une famille avant tout… où les valeurs humaines ont toutes leur place. Sur le terrain une bande de copains avec Mathieu Marcisz, Christophe Deshayes ou Thibaud Fatoux en chefs de file… pour tenter de ramener à chaque fois la barque Valeriquaise à bon port. Et sur le banc, l’ancien gardien Ibrahima Diallo a pris le relais transmis l’été dernier par Dame Bazin… histoire d’assurer en bonne intelligence la continuité du travail accompli. Maintien en poche, le club du président Plounevez vit une fin de saison sereine… avec tout de même quelques belles échéances à honorer, et la première d’entre elles est un derby alléchant à domicile à jouer ce samedi contre le voisin Gonfrevillais. Retour sur ce brillant parcours avec "Ibou" Diallo, l’entraîneur en chef du Stade Valeriquais.

Ibou, le maintien est acquis… et l’objectif est rempli ?
Oui, ça nous permet d’être plus sereins. D’ailleurs, on l’était un peu trop sur la première mi-temps à Nantes. On va pouvoir préparer la saison prochaine avec des joueurs qui partiront et de nouvelles têtes qui viendront nous rejoindre.

Dernier revers à Nantes… et à l’origine un très mauvais démarrage ?
On a complètement manqué d’agressivité en première mi-temps. Je pense qu’on n’était pas prêts à livrer bataille. On les a laissé jouer… et forcément quand on laisse des jeunes de qualité s’exprimer, on s’expose à de gros problèmes. On a énormément d’échecs aux tirs… six buts inscrits sur une quantité d'occasions. On a rectifié le tir en seconde mi-temps parce qu’on prend en stricte Lagarde. Ça nous a d’ailleurs permis de récupérer des ballons et de mettre des buts plus faciles. Mais globalement, on n’était pas prêt… en plus d’avoir quelques absents.

Pour lire la suite de l'article de Davy sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

Commenter cet article