Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

EHF : Nantes n'avait pas les armes ! par Davy Bodiguel sur Handzone

Nantes est passé complètement à côté de "sa" finale Européenne... terrible constat face à un Göppingen autrement plus précis et surtout maître de ses émotions. Une troisième couronne continentale méritée pour un collectif allemand exact au rendez-vous. Dans le camp Nantais, la déception est énorme : nul doute qu'il faudra du temps pour cicatriser d'une pareille blessure

EHF : Nantes n'avait pas les armes ! par Davy Bodiguel sur Handzone

Crispé… c’est le mot qui revenait le plus souvent dans la bouche des Nantais au sortir de la demi-finale gagnée aux forceps contre Granollers. Au coup d’envoi de la seconde finale Européenne de son histoire, le « H » aura-t-il évacué la sacro-sainte pression de l’équipe qui reçoit ? Une interrogation que la défense locale s’efforce de lever d’entrée malgré un Kneule très remuant. Enorme clameur dans les tribunes d’une Trocardière en ébullition lorsque Matias Schulz effectue son premier arrêt (2-3, 8’). A l’image du rugueux Manuel Spath, la bataille sera forcément âpre… et Goppingen promet de ne rien lâcher (5-3, 11’). Un visiteur Allemand à l’aise dans le premier quart d’heure et qui profite de la moindre occasion pour garder l’avantage au score (7-6, 17’). Côté Nantais, la défense haute n’a que peu d’impact sur Schiller et ses coéquipiers… et les parades bien senties de Schulz ne freinent pas les belles intentions Germaniques. D’où l’importance du temps mort demandé par Thierry Anti à la 21ème minute. Face à un rival très expérimenté, Nantes doit montrer plus de mobilité en attaque placée. Nicolas Claire au four et au moulin durant le premier quart d’heure, c’est au tour d’Alberto Entrerrios de donner l’impulsion… mais le vétéran Espagnol n’est malheureusement pas en jambes en première période.

Photos : Philippe Riou / Nantes le 15 mai 2016

Pour lire la suite de l'article de Davy sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

Commenter cet article