Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par fean73

europe.gifCertainement la rencontre de la déception pour les Handballeurs du CSH après une première mi-temps foudroyante contre les garçons d'Outre Rhin qui étaient largement dominés par les Savoyards, Kiel est revenu dans une deuxième mi-temps avec plus d'ardeur et d'habilité et comme l'indique Philippe Gardent sur le site du CSH " l'expérience a fait la différence " le géant Européen ne voulait pas être battu en terre Savoyarde.

Malgré la déception de tous le CHAMBERY SAVOIE HANDBALL aura donné une nouvelle fois devant son public l'image d'une équipe qui sais parfaitement affrontée les grands d'Europe à domicile, avec de l'envie et de la rage à  voir l'engouement du public du Phare Chambéry aura encore des belles heures à vivre en Ligue des Champions.

CHAMBERY : 28 - KIEL : 26

Photo-N--22.jpgPhoto-N--3.jpg

Photo-N--15.jpgPhoto-N--7.jpgPhoto-N--24.jpgPhoto-N--8.jpgPhoto-N--17.jpgPhoto-N--11.jpgPhoto-N--16.jpgPhoto-N--4.jpgPhoto-N--23.jpgPhoto-N--10.jpgPhoto-N--20.jpgPhoto-N--14.jpgPhoto-N--9.jpgPhoto-N--25.jpgPhoto-N--6.jpg

Mi-temps : CHAMBERY : 16  KIEL : 12

Score      : CHAMBERY : 26  KIEL  : 28

Photos : Jean Pierre Riboli / Le PHARE 19 février 2011

safe image.php

Au bout de leur mental et de leur physique, les Chambériens se sont inclinés face à une équipe de Kiel régénérée en seconde période. Il aura fallu tout l’énorme talent de Filip Jicha et de Thierry Omeyer pour mettre à la raison cette bande de savoyards plus iconoclastes que jamais.

Car i le sentiment de déception et de frustration domine dans les esprits du CSH à l’issue de la rencontre, il ne faut pas oublier qu’en face il y avait les champions d’Europe en titre et sans doute un des plus beaux collectifs possible sur le continent. Alors oui le suspens fut insoutenable, oui le niveau de jeu atteint par les leaders de la LNH a tutoyé le très haut niveau, notamment dans une première période de feu, mais il reste aussi un petit sentiment de malaise au niveau arbitral. Non que la paire monténégrine ait changé la donne, quoi que… mais surtout par une totale absence de protection des joueurs des deux côtés. Ils ont permis des gestes qui n’avaient pas trop leur place dans une partie de ce niveau. Après un Mondial de très bonne facture au niveau arbitral, on avait perdu l’habitude de duos aussi permissifs, à ce niveau là du jeu c’est un pêché contre nature qu’on commit les deux arbitres de ce match.

Car si Christian Zeitz a été un des jolis acteurs offensifs de cette partie, il a aussi caractérisé tous les coups défendus et autres vilainies possibles avec en point d’orgue un geste dans la dernière minute sur Cédric Paty qui aurait mérité bien plus cher que ses troisièmes deux minutes qui ne lui vaudront que le droit d’avoir fini le match 15 secondes plutôt.

Alors dans cette partie on aura largement préféré la défense de plomb du CSH en première période devant un Cyril Dumoulin capable de tous les exploits face aux tireurs du TWH. On aura plus que goûté la partie de mammouth d’un Xavier Barachet entrain de devenir le leader tout terrain du club savoyard. Enfin on aura applaudi aux performances des Grégoire Detrez et Cédric Paty, tous les deux recalés de la dernière heure pour le triomphe suédois. Tout cela et un Edin Basic qui a tout donné et même plus dans cette partie aurait pu et presque dû prendre à minima un point face à l’ogre allemand mais la somme de talents dans le camp d’en face en aura décidé autrement dans une fin de match très cruelle pour les 4 200 spectateurs d’un Phare qui aurait pu être le fossoyeur des espoirs de première place de Kiel dans cette poule A de la Champion’s League.

Parce que sans le talent d’un Filip Jicha intenable lors des 10 dernières minutes, celui d’un Thierry Omeyer se relevant de la réussite des Paty, Basic et autre Bicanic pour fermer encore une fois la baraque quand tout se joue, les points ne seraient pas tous tombés dans la même bourse, le partage aurait pu se faire et même la qualification du CSH aurait pu être au bout de cette aventure de reprise de la Champion’s League.

Il en sera autrement, le ou les points quasi indispensables, il faudra les prendre à Barcelone où face à Mannheim au Phare dans la dernière journée de cette poule A, mais si le CSH sait rester sur cette envie de se battre quel que soit l’adversaire, qu’il garde ce niveau de jeu vu et apprécié face à Kiel et il serait étonnant que toute cette aventure européenne ne se finisse au niveau des poules.

A Chambéry, Le Phare

Le samedi 19 février 2011 à 18h00

Chambéry SH - TWH Kiel : 28 - 26 (Mi-temps : 16-12)

4 200 spectateurs

Arbitres :

MM Ivan Pavicevic et Milos Raznatovic (Monténégro)

 

Evolution du score : 2-2 5°, 3-5 10°, 7-6 15°, 11-7 20°, 14-9 25°, 16-12 MT – 17-15 35°, 19-18 40°, 20-19 45°, 23-22 50°, 25-25 55°, 26-28 FT

Article de François Dasriaux ( Handzone ) www.handzone.net

Commenter cet article