Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par fean73

Après une préparation menée activement, les 4 er du championnat de la saison dernière se retrouve à Monaco pour le 1er Trophée des Champions, une occasion de plus pour assister à un autre choc entre Chambéry et Montpellier.1er-Trophe-des-Champions.jpg

Pour lire la présentation de cette épreuve sur Handzone sous la plume de Yves Michel cliquez sur le lien ci-joint :link

 
 
Composé du gratin du handball français et notamment de Montpellier, qui a tout raflé la saison dernière, le Trophée des champions a été créé par la Ligue Nationale de Handball en vue de lancer le championnat 2010-2011, dont la première journée a été fixée au 11 septembre prochain. Un nouveau flop en prévision pour une institution sportive qui peine à exister sur le plan médiatique.

 Nikola Karabatic et Montpellier seront les grands favoris de la compétition. (Le Dauphiné)
"Une étincelle qui embrase le handball français et son public". C'est avec ces mots que la Ligue nationale de handball a décidé de lancer son Trophée des champions car elle avait identifié "le besoin de créer un évènement qui symbolise le lancement de la nouvelle saison". Une nouvelle compétition officielle donc, qui doit réunir "le vainqueur du championnat de France, les lauréats des Coupes de France et de la Ligue et l'équipe la mieux classée au championnat". Alors, forcément, puisque Montpellier a tout raflé l'an passé, on retrouve les quatre premières équipes du dernier championnat: Montpellier, Chambéry, Tremblay, Saint-Raphaël.

A la vue des invités, il n'est donc pas question de contester la valeur du plateau sportif en place car on devrait retrouver ces quatre larrons aux avant-postes toute la saison. Reste que ce quatrième trophée national arrive comme un cheveu sur la soupe, à l'heure où le handball cherche à se développer dans le sillage de son équipe de France - assurément la meilleure équipe de handball de tous les temps. Si la Fédération multiplie les effets d'annonce et tente tant bien que mal d'exister sur la place publique grâce à la bande de Nikola Karabatic, la LNH reste elle en retrait, avec des petits projets ici et là, tout en donnant l'impression de bricoler.

Tout sauf une priorité

Ainsi, alors que la Coupe de la Ligue n'est pas encore un trophée pérenne, que sa formule change à peu près tous les ans, avec notamment un fiasco à Miami il y a deux ans, voilà qu'on sort des cartons "un évènement sportif à part entière qui voit le jour, avec pour chaque club engagé, un titre à remporter et son nom inscrit sur le palmarès d'une compétition de prestige". Pourtant, la communication de la Ligue sur la compétition est pratiquement nulle. Alors qu'aucune retransmission télévisée n'est prévue, sur l'affiche, seuls trois partenaires, dont le club de hand de Monaco, qui évolue en Nationale 2, prennent place.

On imagine donc bien les difficultés de la LNH à vendre son projet, qui ressemble à tout sauf à une priorité. Il semblerait en effet plus judicieux de consolider les bases plutôt que de penser aux artifices, sur un concept qui est déjà loin d'être un succès dans le football. Il semble en effet plus urgent de travailler avec les clubs pour développer les salles, vétustes à l'heure actuelle, où leur communication afin d'attirer le public durablement sur la saison, et pas sur un trophée ponctuel sur la Côte d'Azur.

Pour le reste, difficile de croire que ce trophée puisse constituer un véritable objectif pour les clubs. Sur les sites officiels des équipes concernées, l'heure n'est pas à la surenchère sur ce drôle de trophée. La plupart voit cela comme un dernier tournoi amical, plus propre à peaufiner les détails qu'un véritable objectif, même si, en bons sportifs, rares sont ceux qui vont entrer sur le parquet sans l'envie de vaincre. Il y aura donc bien un vainqueur au sortir de ce week-end monégasque. Peu de chances que ce soit le handball.
Le Dauphiné Libéré

Commenter cet article