Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

Présentation de la 13e journée de LSL par Yves Michel sur Handzone

Avant de terminer l'année civile en apothéose avec jeudi, un Nantes-PSG très attendu, la dernière journée des matches aller de la Lidl Star Ligue peut encore faire bouger quelques lignes. Que ce soit en haut ou en bas du classement, le suspense est entier.

par Yves MICHEL

Sans remonter à la préhistoire du handball, les grands rendez-vous ont toujours existé dans le championnat français. Chambéry a longtemps contesté (sans grand résultat d'ailleurs) l'hégémonie de Montpellier dans les années 2000, ensuite les Qataris sont arrivés au PSG et se sont emparés du leadership que Dunkerque a bousculé en 2014. La saison dernière, St Raphaël a joué le rôle de dauphin. Cette année, Nantes s'est installé sur cette 2ème marche et semble ne pas vouloir la quitter. Avant de partir en vacances (écourtées pour les internationaux retenus sur le Mondial français en janvier), cette 13ème journée de Lidl Star Ligue sera encore déterminante.

Quel que soit le résultat du match phare programmé jeudi (et retransmis sur beIN Sports 1), Nantes restera 2ème et son le PSG 1er.

C'est derrière que tout peut être remis en cause. St Raphaël et Montpellier sont à la lutte pour la 3ème place du podium. Les Varois comptent non seulement 1 point d'avance sur les Héraultais mais aussi (pour le moment) une meilleure différence de buts particulière (+1). La troupe de Joël Da Silva effectue un périlleux déplacement à Nîmes, plus à l'aise à l'extérieur qu'au Parnasse dans cette 1ère partie de saison. Celle de Patrice Canayer accueille... Chambéry. Comme au bon vieux temps. Sauf que les deux équipes viennent de s'incliner à domicile et qu'en une soirée, elles ont autant à perdre qu'à gagner.

Mercredi dernier au Phare, Yann Genty (notre photo de tête) a réalisé des prouesses devant ses cages (23 arrêts à 52%) mais cela n'a pas caché le naufrage offensif de ses partenaires face à Nîmes (17-22).

Yann, comment peut-on expliquer ce scénario plutôt... surnaturel ?
Tous les tirs qu’on a loupés, cela n’a pas arrangé nos affaires et très vite, on s’est retrouvé la tête dans le seau. On n’a jamais réussi à proposer du jeu rapide vers l’avant malgré les ballons qu’on a récupérés. Et on a souvent touché le bois.

Après le match, y’a-t-il eu un recadrage de l’entraîneur, des dirigeants ?
C’est vrai qu’il y a eu un passage de savon de la part du président, ce qui est normal car perdre de cette façon au Phare, c’est inadmissible. Paradoxalement, en défense on a été plutôt solide et cela m’a permis de faire des arrêts derrière.

Contre Montpellier, avez-vous moins à perdre qu’eux ?
On est quand même tous les deux dans une situation difficile puisqu’on a chuté à domicile. Même si cela va être compliqué, il faut aller faire un résultat à Montpellier car au classement, on est sous la menace de Nîmes.

L’absence de Melvyn Richardson semble très préjudiciable…
Le problème, c’est qu’il y a moins de rotations et en plus, Tritta est toujours blessé. A droite, on manque de monde. On a déjà gagné sans Melvyn, ce n'est pas sa seule absence qui explique nos contreperformances.

La phase aller se termine, y’a-t-il des regrets ?
Inévitablement, je pense à nos défaites à Créteil et à Toulouse. Au mois de novembre, on a été bons… tous en même temps. Que ce soit les gardiens, les arrières… Là, c’est moins évident et on le paie sur la totalité d’un match. Il y en a trop qui passent à travers. C’est ce qu'il faudra éviter de faire à Montpellier.

Présentation de la 13e journée de LSL par Yves Michel sur Handzone

Pour lire la suite de l'article sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

Présentation de la 13e journée de LSL par Yves Michel sur Handzone
Présentation de la 13e journée de LSL par Yves Michel sur Handzone

Commenter cet article