Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

Coupe de la Ligue: de franches retrouvailles par Yves Michel

Alors que le quatuor de tête de la saison écoulée disputera en fin de semaine, le Trophée des Champions, les autres clubs de l'élite et ceux de Proligue amorcent le 1er tour de la Coupe de la Ligue avec jeudi, l'affiche entre Dijon et Chambéry et une affaire de famille entre Richardson père et fils.  

par Yves MICHEL


Ce sera certainement spécial puisque c'est la première fois que le coach retrouvera son ancien club et surtout que le père fera face à l'équipe du fils. Jackson Richardson n'a pas oublié le numéro de portable de Melvynn mais cette semaine, les appels entre l'entraîneur dijonnais et le gaucher chambérien ont été plus espacés. Histoire d'entretenir le suspense. L'opposition diffusée sur beIn Sports 3 ne manque pas d'intérêt entre un des prétendants à une montée loupée de peu en juin dernier et un club du Top 5 de l'élite nationale qui voudrait poursuivre son chemin dans une épreuve remportée lors de sa 1ère édition et qui lui fait défaut depuis 14 ans. "Jack" entame sa 2ème saison en Bourgogne avec de solides ambitions.

La saison passée, vous avez raté de peu la montée. Avec le recul, n'est-ce pas un mal pour un bien ? 
On peut le penser car l'équipe était jeune et en manque d'expérience du haut niveau. On a réussi à se hisser en play-offs mais je ne pense pas qu'on n'était pas prêt à accéder à l'étage supérieur. Sportivement et financièrement.

Et cette année ? 
On a pris un an mais je reste prudent. Jouer dans la cour des grands, cela ne se fait pas en une saison. Il y a des clubs à côté qui sont déjà bien en place. D'où la difficulté. Si on est arrivé en play-offs, c'est qu'en une série de 10 rencontres, on n'en a perdu qu'une. Je rappellerai que la ligne d'arrière que nous avions, ce n'était que des nouveaux. Cette année, c'est plus stable et ce qui m'importe, c'est que les jeunes prennent plus de responsabilités. 
 
Vous avez carrément changé les deux gardiens. C'est un sacré pari, non ? 
Nous n'avions pas le choix puisque ceux qui étaient là (Emile Mansuy-Fèvre et Nebosja Stojinovic) arrêtaient. J'ai recruté Maxime (Diot) que je connaissais bien depuis Chambéry et Wassim (Helal) le Tunisien. Il y a eu un petit temps d'adaptation mais son intégration est facile car il veut vraiment vivre à fond cette 1ère expérience à l'étranger. On a un gardien d'expérience (Helal a été n°2 de la sélection tunisienne au temps de sa splendeur) et Maxime qui continue son apprentissage chez les pros et qui veut retrouv
er du temps de jeu. 

Coupe de la Ligue: de franches retrouvailles par Yves Michel

Pour lire la suite de l'article de Yves Michel sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

Coupe de la Ligue: de franches retrouvailles par Yves Michel
Coupe de la Ligue: de franches retrouvailles par Yves Michel

Commenter cet article