Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par fean73

JO M : vainqueurs, mais laborieux par Pierre Menjot sur Handzone

Une très bonne première période semblait lancer les Bleus vers un succès facile face à la Tunisie. La suite fut autrement plus brouillonne face à un énorme Maggaiez et il a fallu toute la puissance de Karabatic pour arracher une première victoire dans ces Jeux (25-23).

Dans un début de tournoi où toutes les équipes sont à bloc, en particulier les outsiders, l'essentiel est de gagner ses matchs. C'est bien ce que l'on retiendra après cette entrée en matière des Bleus, vainqueurs de la Tunisie ce dimanche (25-23). Mais le score, étriqué, reflète bien la difficulté avec laquelle ce succès a été arraché, alors que tout semblait pourtant limpide dans une première demi-heure plutôt très bonne. Sauf que la Tunisie s'est réveillée dans le sillage de son gardien Marouen Maggaiez, phénoménal par la suite, et a poussé dans ses retranchements son adversaire. Comme un avant-goût de ce qui attend les double champions olympiques en titre dans leur quête d'une troisième couronne.

JO M : vainqueurs, mais laborieux par Pierre Menjot sur Handzone

Pour avancer sans trembler à chaque fois, il faudra s'appuyer sur la première partie du match. Avec un 7 de base hybride (Dipanda arrière droit, Grébille à gauche en attaque, Gérard dans les cages et très rapidement Mahé à l'aile), tout s'est mis en place en bon ordre. D'abord en défense, avec un bloc compact et qui laissait des Tunisiens sans solution devant un bon Gérard (2 arrêt d'entrée). Puis en attaque, avec un jeu de transition propre, des courses d'arrières intéressantes (Dipanda double buteur d'entrée) et quelques changements de rythme. Solides et sereins, les Bleus s'installaient (3-1 puis 7-2, 14e), comptant même jusqu'à sept buts d'avance (12-5, 22e) grâce à un Mahé efficace et un but du gardien tricolore depuis ses cages. Didier Dinart gérait son effectif en faisant entrer au compte-gouttes Narcisse, Fabregas et Abalo, et il fallait quelques fléchettes de Jallouz et un Maggaiez énorme pour que les Tunisiens ne lâchent pas. Ce dernier terminait sa mi-temps par une double parade (sur Porte puis Mahé) et, mine de rien, l'écart se limitait à cinq unités au repos (16-11).

Pour lire la suite de l'article de Pierre sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

JO M : vainqueurs, mais laborieux par Pierre Menjot sur Handzone
JO M : vainqueurs, mais laborieux par Pierre Menjot sur Handzone

Commenter cet article

J
Bonjour,
La France s’est vraiment fait peur lors de ce match face à la Tunisie. Il faudra vraiment faire mieux lors des prochaines rencontres.
Répondre