Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

JO M: En usant le Brésil, la France s'invite dans le carré final, par Yves Michel sur Handzone

Face à des Brésiliens euphoriques et en réussite mais qui dans le dernier quart d'heure ont payé leur débauche d'énergie (27-34), la France est la 1ère équipe à se qualifier pour les demi-finales du tournoi olympique. Pour l'adversaire vendredi, ce sera l'Allemagne. 

par Yves MICHEL

Les Français sont les 1ers à se qualifier pour le carré final des Jeux Olympiques de Rio. Dans ce qui pourrait être l’antépénultième aller simple avant la consécration, tout s’est finalement bien déroulé. Ils ont battu le Brésil sans recourir aux prolongations, il n’y a pas eu de casse et surtout ils bénéficieront de quelques heures de récupération supplémentaires par rapport à leur futur adversaire en demi-finale, le match Qatar-Allemagne étant programmé 3h30 plus tard. Pourtant, ces indices de satisfaction ne doivent pas faire oublier que les Tricolores ont du batailler durant quarante bonnes minutes pour en arriver là. Comme on pouvait s'en douter, les Brésiliens ont joué totalement décomplexés et ils ont payé leur engagement et l'énergie utilisée pour faire douter leur adversaire, champion du Monde et olympique en titre.

Car pendant toute la 1ère période, les Français ont été incapables de trouver les bons réglages et surtout l'efficacité pour enrayer la vague "auriverde". Impuissants de contrer l'arrière gauche Petrus qui non content de marquer des buts (7), a servi sur un plateau, dans le dos de la défense tricolore, son pivot Alexandro Pozzer (8 buts/9). Ces deux-là ont éte de véritables casse-têtes pour les Bleus. Ajoutez à cela, un "Titi" Omeyer moins tranchant et décisif qu'à l'accoutumée, des attaquants perturbés par la défense assez haute du Brésil, cela suffit pour expliquer qu'après 30 minutes passées dans l'Arena du futur, les deux formations étaient dos à dos."On s'attendait à ce type d'opposition,reconnaissait Claude Onesta. Une opposition solide, on savait que cela serait dur et que cela ne se dessinerait pas rapidement. On savait aussi que tant qu'on arriverait à tenir sur le plan défensif et qu'au fil du temps, on parviendrait à les user, la différence se ferait naturellement. Quand ils ont commencé à avoir du mal à marquer des buts, on a pu prendre le dessus."   

JO M: En usant le Brésil, la France s'invite dans le carré final, par Yves Michel sur Handzone

Dans le second acte en effet, la France a joué un peu plus à sa main, avec de la détermination et du sérieux. L'efficacité d'un Michaël Guigou, d'un Cédric Sorhaindo et d'un Daniel Narcisse qui depuis son match décisif face au Danemark est le joker de luxe du dispositif tricolore. L'arrière parisien a placé des "1c1" et pris des tirs qui ont fait très mal. L'équipe brésilienne a tenté de résister,sans doute pensait-elle qu'elle avait les moyens d'entretenir l'espoir mais les recettes de la 1ère période, n'ont plus fonctionné. Obligée de prendre des risques pour refaire un handicap qui va progressivement augmenter, la formation dirigée par l'Espagnol Jordi Ribera va manquer de rotations. Les guerriers étaient fatigués à l'image de Petrus en déficit de réussite. Les Français ont été patients, lucides et appliqués. Résultat: ils se sont imposés avec une marge qui reflète plus leur prestation dans les vingt dernières minutes (27-34). Car même si cela a été difficile, ils n'ont jamais inspiré une crainte quelconque.

Pour lire la suite de l'article de Yves sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

JO M: En usant le Brésil, la France s'invite dans le carré final, par Yves Michel sur Handzone
JO M: En usant le Brésil, la France s'invite dans le carré final, par Yves Michel sur Handzone

Commenter cet article

Jean-Luc-Louison 19/08/2016 09:02

Bonjour,
On croit beaucoup aux chances de l’équipe de France de handball, à ces JO 2016. J’ai jeté un coup d’œil au parcours de la formation sur http://live.clicnscores.fr/Football/#/Olympics/ et je peux dire que nos joueurs se sont bien débrouillés jusqu’ici. Il faudra tout de même faire attention à l’Allemagne, qui pourrait se montrer dangereuse. Allez la France !