Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

JO F : Si près des étoiles… sur Handzone

Les Bleues sont tombées ce soir les armes à la main en finale des Jeux Olympiques. Dans un match totalement fermé de bout en bout, jamais elles n’ont réussi à se libérer en attaque et ainsi profiter du travail énorme de la défense et de leurs deux gardiennes tout simplement stratosphériques sur la rencontre. Il faudra cette fois se contenter de la médaille d’argent, qui récompense des JO magnifiques de bout en bout, même avec la défaite en finale.

C’est ce qu’il faudra retenir de toute cette aventure féminine en Bleu à Rio… Venues chercher une médaille qui les fuit depuis toujours, les Françaises ont réussi un incroyable pari, déboulonner la hiérarchie existante et finir devant la Norvège, les Pays-Bas, l’Espagne et d’autres encore qui les précédaient depuis quelques saisons au classement mondial. Mais que pouvait-elles faire face à cette Russie trop complète et qui en plus a su sur ce match se doter d’une défense tout aussi imperméable que celle des Bleues. Pourtant, avant ce match, on attendait le choc entre la meilleure défense (la Française) et la meilleure attaque (la russe) de ces JO. En muselant complètement les deux artificières patentées des Bleus. Alexandra Lacrabère, qui finira le match touchée au coude, et Alisson Pineau qui attendra la 43° minute pour marquer son premier but dans le jeu, la Russie avait clairement identifié celles qui pouvaient lui poser des problèmes. En particulier, Alexandra Lacrabère, auteure de 11 buts lors du match de poule, qui cette fois ne va jamais trouver les espaces pour lâcher son bras et quand elle arrivait à le faire, elle trouvait sur sa route une Tatiana Erokhina qui va mettre toute l’artillerie bleue sous l’éteignoir. Alors l’attaque totalement en panne, il fallait encore une fois s’appuyer sur cette défense si performante et qui sais faire déjouer les plus belles armadas. Et elles vont le faire. Avec deux gardiennes qui vont tutoyer les étoiles en, réalisant un match énorme toutes les deux. Amandine Leynaud d’abord en permettant à la France de ne pas craquer en début de match quand elle va signer 6 arrêts dans les 9 premières minutes. Puis Laura Glauser qui va parfaitement prendre le relais en début de seconde période pour permettre aux Bleues de revenir à hauteur à la 45° minute, après les deux premiers buts dans le jeu d’Alisson Pineau.

JO F : Si près des étoiles… sur Handzone

A cet instant on a rêvé quelques minutes en bleu, la Russie s’est chargée très rapidement de remettre les choses dans l’ordre établi depuis le début du match. La géniale petite puce atomique de 21 ans, Anna Vyakhereva, allait prendre les choses en main et remettre les Tsarines sur la route de leur premier titre olympique et plus jamais les Bleues ne vont avoir la chance de renverser la vapeur. Elles vont se battre, tout tenter, mais les Dmitrieva, Kuznetcova et autres Bliznova vont faire le boulot très proprement pour priver la France de ce Graal olympique, même le retour d’Amandine Leynaud aux affaires ne pourra changer la donne de cette rencontre.

Pour lire la suite de l'article sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

JO F : Si près des étoiles… sur Handzone
JO F : Si près des étoiles… sur Handzone

Commenter cet article