Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

JO F : Sans débat possible 17 Août 2016 | par François Dasriaux sur Handzone

Si le France – Espagne a été un quart de finale plus qu’haletant, les 3 autres matches se sont joués sans trop de débat dans le jeu. La seule surprise, mais de taille étant le réveil des Pays-Bas face au Brésil qui faisait figure de favori pour le titre depuis le début de la compétition.

La révolte batave !
Mal embarquées dans ces JO après leur défaite initiale face aux Françaises, leur 4° place finale de la Poule B envoyait les Pays vers la terreur de la compétition pour le moment, les Brésiliennes. Et bien celles qui ont joué les terreurs, ce fût bel et bien les Pays-Bas. Jamais les Cariocas ne vont arriver à être dans la partie. D’un coup de baguette magique, les « Oranje » avaient retrouvé toutes leurs vertus du dernier Mondial. Une 6-0 impitoyable devant une Tess Wester en réussite et de suite la machine à monter les ballons se mettait en route et fort bien. Les Smeets, Malestein et compagnie déboulaient à tous les coins du terrain, tout cela mis en musique par une Cornelia Groot de nouveau reine du jeu pour ses couleurs. Comme en attaque placée, le bras d’Estevana Polman faisait mouche, les Brésiliennes se retrouvaient très rapidement dans le rouge en train de courir après le score. Ana Belo Rodrigues complètement étouffée par la défense centrale adverse. Eduarda Amorim en panne totale de précision au shoot et de plus en plus lente, il ne restait que Alexandra Nascimento pour arriver de temps en temps à trouver la faille. C’était beaucoup trop peu pour pouvoir rivaliser avec la réussite des Pays-Bas. Surtout que si le Brésil doit tirer un peu toujours sur les mêmes joueuses, chez elles, les rotations sont beaucoup plus efficientes. Yvette Broch amenait toute sa vivacité et sa vitesse pour son gabarit, Lois Abbingh prenait parfaitement le relais de Polman sur la base arrière. Alors le Brésil va tenter beaucoup de choses, mais en rater presque autant. Déonise Cavaleiro était rattrapée par ses 39 ans, les gardiennes ne trouvaient pas la clef des tirs bataves, et les pivots n’existaient pas dans la défense. Même les quelques coups de chauds ne vont pas déstabiliser les Pays-Bas ! Pire, même, la fin de match va virer au cauchemar pur et dur avec au final un écart abyssal de 9 buts qui éjecte le Brésil très sèchement de la course au titre. Pour les Pays-Bas, place à la France, et nul doute que dans leurs têtes, le souvenir du match de poule est encore très présent.

JO F : Sans débat possible 17 Août 2016 | par François Dasriaux sur Handzone

Pour lire la suite de l'article de François Dasriaux sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

Commenter cet article

Jean-Luc-Louison 18/08/2016 08:48

Bonjour,
Après un début de compétition très mitigé, je trouve que les Pays-Bas se sont bien repris. Les Oranje n’ont laissé aucune chance aux Brésiliennes.