Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

Son socle défensif écartelé dans tous les sens en première période, la France a fait la course derrière pendant tout le match. Malgré une énorme Lacrabère et un baroud d'honneur dans les dernières minutes, les Bleues se sont inclinées face à la Russie (25-26).

Deux jours après sa démonstration défensive face aux Pays-Bas, c’est un tout autre visage qu’a présenté l’équipe de France. Face à des Russes plus expérimentées, sûres de leurs forces et plus complètes que les Néerlandaises, les Bleues n’ont jamais trouvé la parade en défense et se sont inclinées, lundi, pour leur deuxième match du tournoi olympique (25-26). Le score l’indique, il n’a pas manqué grand-chose aux filles d’Olivier Krumholz pour accrocher une équipe que beaucoup citent parmi les candidats les plus crédibles au podium. Mais les trente premières minutes ont été rédhibitoires, avec 15 buts encaissés, soit plus qu’en une heure de jeu face aux vice-championnes du monde au premier match.

JO F : pas de défense, pas de victoire par Pierre Menjot sur Handzone

Plutôt concentrées sur l’axe central, les Bleues ont vu les ailières russes mettre la misère à Leynaud puis Glauser, entrée dès la 20e minute. Bliznova (3 buts en 10 minutes, photo ci-dessus) puis Sudakova (3 buts en 3 minutes) à l’aile droite et Kuznetsova à gauche se montraient impeccables, terminant la rencontre avec une réussite insolente de 12/14 sur les tirs de l’aile ! Corrigée à chaque attaque adverse, la France pliait (5-8, 13e) mais ne rompait pas, Pineau puis Lacrabère se montrant déterminantes pour égaliser (8-8, 16e). Dans la foulée, un ballon pour passer devant était vendangé et la Russie reprenait sa marche en avant. Avec si peu de dangers potentiels face à elle (seulement trois marqueuses françaises différentes après 35 minutes…), la défense russe se régalait et donnait l’opportunité à Dmitrieva et Vyakhireva de monter tous les ballons face à des Bleues en retard (2 fois 2 minutes pour Ayglon à la 21e). Un 4-0 et les joueuses de Trefilov reprenaient leurs aises (8-12, 23e) et tenaient cet avantage jusqu’au repos (10-15).

Pour lire la suite de l'article de Pierre sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

JO F : pas de défense, pas de victoire par Pierre Menjot sur Handzone
JO F : pas de défense, pas de victoire par Pierre Menjot sur Handzone

Commenter cet article

Jean-Luc-Louison 10/08/2016 14:04

Bonjour,
Il est vrai que la défense de l’équipe de France a été fébrile. Malgré cela, on aurait pu gagner ce match, qui nous a tenus en haleine jusqu’à la dernière minute.