Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

Euro M20: la France se remet en ordre de marche par Yves Michel sur Handzone

Moins de 24h ont suffi pour balayer les incertitudes de la veille face à l'Espagne. Les juniors français ont non seulement écarté l'Islande (38-31) mais ont décroché leur billet pour le dernier carré du championnat d'Europe. Et c'est finalement tout ce qu'on leur demandait !

par Yves MICHEL


La claque espagnole a été bénéfique. Peut-être s'étaient-ils vu trop beaux ? A force aussi d'entendre depuis deux ans et leurs titres en jeunes qu'ils étaient les meilleurs et certainement ceux qui produisaient le jeu le plus séduisant de leur catégorie d'âge, cela finit par perturber. Parmi les meilleurs, les Français le sont toujours puisqu'ils se sont qualifiés pour le carré final en battant l'Islande (38-31). Le dos collé contre le mur, ils ont pourtant été obligés de se faire violence et mettre plus que leur volonté, plus que leur envie dans la bagarre.  

Les Bleuets vont attendre dix bonnes minutes pour imposer leur maîtrise collective et mettre à mal les Nordiques. Les esprits n'avaient pas expurgé tout ce qui fâche et en repensant à la veille, on ne pouvait qu'être inquiet (0-3 à la 3ème). Si tôt, Yohann Delattre était même obligé de poser un 1er temps-mort. Vincent Maguy préféré à Romain Lagarde sur le côté gauche va réveiller le camp français. Il suffisait à Mocquais de convertir ses 7 m et la France rétablissait l'équilibre et passait même devant (6-5 à la 10ème). Comme lors de la phase préliminaire face à des adversaires moins bien armés, Mehdi Harbaoui va sortir le grand jeu et mettre à mal la plupart des velléités offensives adverses. Et comme la défense française prenait un malin plaisir à couper les relations d'une formation islandaise totalement perturbée, l'écart se creusait (11-6 à la 14ème). Sur le banc nordique, c'était un peu panique à bord et même la présence de la légende Olafur Stefansson comme coach adjoint ne permettait pas de trouver les solutions adéquates. 

Les Français auraient pu tuer le match à ce moment-là. Ils ne vont pas le faire et s'offrir quelques frayeurs, par deux fois après avoir concédé un 0-3 et être retombé dans quelques approximations (15-14 à la 24ème). Deux raisons essentielles à cela, les arrêts du gardien adverse, le blondinet Gudjonsson et une certaine inattention de la défense tricolore. Ce scénario va se poursuivre après la pause (23-21 à la 35ème). Aymeric Minne va encore prouver qu'il peut être l'élément déclencheur du sursaut français et dans son sillage, Melvynn Richardson et Dika Mem vont varier leurs tirs et leurs déplacements. Les joueurs de Yohann Delattre étaient en train d'avoir les Islandais à l'usure (29-24 à la 45ème). Et comme Mehdi Harbaoui s'amusait à dégoûter un coup l'ailier gauche Styrmisson, un coup son compatriote à droite, Rikhardson, rien ne pouvait leur arriver. Dans les dix dernières minutes (34-26) il ne restait plus qu'à gérer et à se faire plaisir pour parachever une belle prestation face aux médaillés de bronze du Mondial jeunes en Russie, l'an passé (38-31).  

Pour lire l'article de Yves sur Handzone cliquez sur le lien ci-dessous

Commenter cet article