Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

+9 pour les Bleuets face aux Argentins ! Voilà le bilan clair et un peu sec du France – Argentine de ce soir. Pourtant, ce match, le staff tricolore le craignait et la première période a légitimé ces craintes. Mais dans une seconde période un peu plus propre offensivement, les Français ont déroulé pour l’emporter facilement et s’ouvrir définitivement les portes des 8° de finales.

Mais ce n’est pas la première période qui a dû calmer les angoisses des tous les membres du staff… Enfin offensivement, car défensivement, on peut dire que les choses ont été plus que solides avec un Julien Meyer qui est véritablement une assurance tout risque pour les Bleus. Et tout cela avec quand même deux voir trois ans de moins que quasiment tous les joueurs de ce Mondial. Car il ne faut pas oublier que Julien Meyer est né en 1996 et qui plus est, au mois de décembre, alors que la quasi majorité des joueurs de ce Mondial sont nés en 1994… On sait que ce gardien est bourré de talent, il est en train d’en faire la plus belle des démonstrations dans cette compétition. Certes un gardien hyper dominant qui est alsacien, le raccourci est vite fait, mais bon, pour le moment, laissons Julien Meyer s’éclater avec les juniors, il le fait diablement bien. Et comme en plus il a devant lui un joli bloc défensif avec des postes 3 qui sont hyper solides avec la doublette Nieto – Joumel formée à l’aulne d’un Mickaël Grocaut qui est un orfèvre dans le genre. En y ajoutant des postes deux comme Queido Traoré qui ont des jambes et du cœur à revendre, résultat, la croix et la bannière pour les Argentins pour arriver à marquer. Et il fallait cela, car de l’autre côté du 40x20 c’était un peu la misère bleue… Pas de percussion des arrières, une prise de risque minimale pour certains mais aussi une qualité de shoot assez limite pour ne pas dire plus à ce niveau de jeu. Parfois les chiffres sont très parlants… Les gardiens argentins ont fait 5 arrêts à eux deux et les Bleus ont shooté à 41 reprise loupant la bagatelle de 9 fois la mire. En y rajoutant les 18 balles perdues, on a vite compris que le point fort des Bleus, surtout en première période, ne fut pas l’attaque

CM Jun. : Les hommes de la Pampa éparpillés ! par François Dasriaux

Pour lire la suite de l'article sur Handzone, cliquez sur le lien ci-dessous

Commenter cet article