Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories

Publié par fean73

37ème minute... Kopljar n'a pas maîtrisé la pression
17 Octobre 2014 | France > LNH

Qu’est ce qui s’est passé mercredi soir dans la tête de Marko Kopljar au point de commettre l’irréparable et mordre le défenseur chambérien Benjamin Gille ? Le tout filmé en gros plan par les caméras de BeIn sports et repris par tous les réseaux sociaux. Un rapport sera transmis par les arbitres à la commission de discipline de la Ligue Nationale de Handball.

Les quelques personnes qui connaissent parfaitement Marko Kopljar parlent d’un homme droit, avenant, calme et posé. Rien à voir avec l’énergumène décrite depuis 24 heures sur la plupart des réseaux sociaux. Le comparer à Hannibal Lecter (psychopathe cannibale de romans et de films), à un requin des « Dents de la mer » ou au footballeur uruguayen Suarez qui à trois reprises a mordu un adversaire, est totalement déplacé et démesuré ! Nous ne participerons certainement pas à une espèce de « Kopljar-bashing », nous nous en tiendrons aux images et aux faits.

Mercredi soir, l’espace de quelques secondes, le joueur a tout simplement perdu son sang-froid, pété les plombs comme il est d’usage de dire et commis l’absurdité de s’essuyer les canines sur l’épaule de Benjamin Gille. C’était à la 37ème minute de Chambéry-PSG, les hommes de Philippe Gardent étaient depuis longtemps à la dérive et le Croate n’arrivant pas à prendre le dessus sur le défenseur savoyard a eu cette réaction plus débile que méchante. S’en suivra un début de bousculade à l’issue de laquelle Cédric Paty témoin de la scène prendra un deux-minutes et l’arrière parisien, un rouge rédhibitoire. Clément Bader, un des arbitres de la rencontre n’a pas hésité une seule seconde à exclure définitivement le joueur. « Sur l’arrêt de jeu, Benjamin Gille est venu me voir et m’a montré la trace d’une morsure. La marque sur le haut du bras était vraiment importante. Kopljar a eu une mauvaise réaction, il méritait la punition. Un rapport sera fait, c’est une voie de fait et la commission de discipline de la LNH statuera. En trente ans d’arbitrage au plus haut niveau, c’est la 1ère fois que je vois ça. On peut imaginer qu’il y a de tels enjeux autour de ce match, que la pression doit être importante sur l’entraîneur, les joueurs mais cela n’excuse certainement pas une telle attitude. » Sans être plus heurtée qu’une autre, cette rencontre a été marquée par de nombreuses sanctions. Quinze exclusions (8 pour Chambéry, 7 pour le PSG), un rouge donc et sept avertissements (3 pour Chambéry, 4 pour le PSG), ce qui représente une sorte de record. « Avant le match en présence des entraîneurs adjoints, souligne l'arbitre, on a expliqué qu’on ne laisserait rien passer et que toutes les actions dangereuses seraient sanctionnées. J’ai visionné le match et je trouve que notre arbitrage a été cohérent, nous n’avons avantagé aucun côté.»

Clément Bader qui officie en D1 depuis près de 30 ans et qui est associé à Loïc Weber depuis 2008, se dit abasourdi par ce qui s’est passé. « On nous demande d’être plus sévères et d’assurer avant tout la protection du joueur et quand on sévit, les mêmes qui ont réclamé cette sévérité ne sont plus d’accord. » Les images de BeIn sports étant accablantes, Marko Kopljar ne passera certainement pas à travers les mailles du filet. Ce sera à la commission de discipline de la LNH de se prononcer sur l’importance de la sanction. Et en fonction de la teneur du rapport transmis par la paire arbitrale, elle devrait être plus ou moins salée.    

HANDZONE
 
Le mauvais geste de Koplajr expliqué par Yves Michel sur Handzone

Commenter cet article